Pour connaître les dernières actualités de Hip Opsession, inscris-toi à notre newsletter ci-dessous :

Cimer !
Votre adresse a bien été enregistrée.

Une erreur est survenue.
Merci de réessayer ultérieurement.

Pick up Production présente

L’Accessibilité & Hip Opsession Danse

Durant le festival, des temps de formations ont été proposés aux bénévoles dans le but d’apprendre et de former afin de rendre davantage accessible nos événements hip hop. Cette année, quatre temps de rencontres ont pu voir le jour entre JayB et une dizaine de bénévoles investi·es au sein de  l’équipe d’audiodescription (souvent nommée “team AD”). Il était important pour l’équipe et pour s’imprégner du projet, d’avoir le point de vue et les conseils d’un danseur/breaker pour apporter davantage un nouveau discours, des anecdotes et des connaissances sur l’univers, des battles et de la danse pour mieux en saisir les rouages et les codes dans le but d’avancer ensemble pour comprendre aussi les ambitions de chacun·e. 

Anna, bénévole et au sein de la team AD, nous donne son regard, son ressenti et l’importance de ces temps de rencontres : 
“En 2019, le Battle Opsession a été audiodécrit par le « team AD » (groupe de bénévoles formé au guidage de personnes non ou malvoyantes et sensibilisé à l’audiodescription). Après avoir discuté de cette expérience avec d’autres bénévoles, je me suis dit que j’aimerais également expérimenter cet exercice (certes pas facile mais très formateur). Lors du festival Hip Opsession Musique 2021, en octobre dernier, j’ai audiodécrit mes premiers concerts et c’est quelque chose que j’ai apprécié faire. Cela permet de percevoir le concert d’une différente manière. J’ai donc souhaité continuer mon expérience notamment en participant aux ateliers pré-battle avec JayB et la team AD.

Ces ateliers sont essentiels car ils permettent d’entendre la parole et l’expérience d’un bboy professionnel sur ce qu’est un battle, ses codes, les power moves, le langage non verbal, les styles vestimentaires, etc. Ces ateliers m’ont permis d’accroître ma culture hip hop et d’en connaître davantage sur cette culture. C’est grâce à toutes ces connaissances acquises que l’on peut ensuite audio décrire correctement un battle et que nous pouvons ensuite  les retransmettre au public en situation de handicap. Lors de ces ateliers nous avons aussi pu nous exercer grâce à des captations vidéos de battles, ces entraînements sont indispensables pour être plus à l’aise le jour J. Jour J qui n’a malheureusement pas eu lieu cette année, mais qui, je l’espère, aura lieu en 2023.Ce que j’apprécie aussi dans l’AD c’est le travail d’équipe qui passe beaucoup par les échanges avec le public concerné, en se posant certaines questions : est-ce que ce que nous en disons trop ou pas assez? Est-ce que notre débit de parole est trop rapide ? Le vocabulaire que nous utilisons est-il compréhensible ? etc. Leurs retours sont indispensables pour améliorer la team AD.

Picto audiodescription
Pictogramme Audiodescription


Ce qui peut être frustrant aux premiers abords est de ne pas pouvoir tout décrire, là est la difficulté de l’AD, il faut savoir faire le tri entre ce qui est important ou non. Il ne s’agit pas de décrire chaque power move (c’est impossible) mais de transmettre une attitude, une ambiance, transmettre ce qui se dégage du danseur ou de la danseuse. Dans l’idéal à la fin d’un battle, le public non ou malvoyant doit avoir une idée (au même titre que le reste du public) de qui va gagner.”

Atelier hip hop avec Alan, Sandra & Fatima
Alan, Sandra et Fatima, ont proposé un atelier de danse accessible pour des personnes non et malvoyantes en collaboration avec l’institut spécialisé OCENS et le festival Handiclap. Un très beau moment de partage autour des danses hip hop autant pour les intervenant·es que pour les participant·es qui espèrent pouvoir réitérer plus souvent cette expérience !

Si Hip Opsession est un événement phare de la culture hip hop en France, le festival est aussi et avant tout un réel vecteur de connexions, de rencontres et de moments forts, qui appelle à développer de nouvelles approches pour être ensemble.

Photos : © Alice Grégoire • Romain Charrier • Charlyne Labarre